Didactique des langues- Claude Springer

Points de vue sur des questions de didactique des langues – TIC, évaluation, CECR, actionnel

Archive for the ‘blog’ Category

La démocratie bafouée par Darcos

Posted by springclo sur 13 février 2009

Une pétition est lancée pour demander la démission du ministre suite à ses propos ahurissants impensables en démocratie, à signer sans hésitation ! Où allons-nous ? Ce mépris, cette arrogance, cette attitude vindicative et autoritaire ne peuvent aboutir qu’à un affrontement sans concession de l’ensemble de la société française. Les DOM ont déjà été poussés à bout. L’université aussi. La justice aussi.

Lire la pétition et signer ici

Lettre à Xavier Darcos, Citoyen, futur ancien Ministre de la République

Publié le 13 février 2009
par P1

À Xavier Darcos,
Citoyen, futur ancien Ministre de la République

Monsieur,

Le 12 février, sur la radio RMC, vous avez déclaré ceci :

Il n’y a « aucune raison aujourd’hui objectivement [de repousser la réforme de la formation et du recrutement des enseignants à 2011, comme le demande le bureau de la Conférence des Présidents d’Universités]. D’ailleurs, on me dit « les universités ne voudront pas préparer les étudiants à cela » ; vous savez, moi je recrute 14 000 personnes ; on va les trouver les gens pour passer nos concours. Et aujourd’hui, un professeur sur deux qui est recruté par moi , n’est déjà pas passé par des systèmes de formation des maîtres. Il a tout simplement une licence ou une maîtrise, et il se présente à nos concours et il les a. Donc moi je n’ai pas absolument besoin d’entrer dans des discussions sibyllines avec les préparateurs à mes concours. Je suis recruteur . Je définis les concours dont j’ai besoin . Je garantis la formation professionnelle des personnels que je recruterai . Après, chacun nous suit, ou pas. »

Ces propos sont inadmissibles.

Publicités

Posted in blog | 1 Comment »

Meilleurs voeux

Posted by springclo sur 2 janvier 2009

bonne-annee

Posted in blog | Leave a Comment »

Coût des certifications de langues ?

Posted by springclo sur 3 décembre 2008

S’il est important de comprendre et faire comprendre comment on peut aujourd’hui rendre compte et évaluer des profils d’acquisition différents des élèves, et surtout expliquer que parler une langue ne signifie pas parler comme un natif, il est également urgent de montrer les dérives auxquelles on assiste actuellement concernant les conventions que les académies signent avec des organismes certificateurs étrangers.

Le syndicat SNES s’en inquiète justement :

« Il est urgent de savoir quelle est la nature de la convention signée entre le Ministère et les organismes certificateurs. Un appel d’offre a été fait par le Ministère, appel d’offre qui a été publié dans le journal officiel le 9 août 2006 (BOAMP 151 B, Dep.75). Nous n’avons pas eu connaissance d’un quelconque document sur la convention signée entre le Ministère et les organismes choisis. Il est donc urgent de demander à la DGESCO des informations qui nous permettraient de connaître la nature exacte de la convention. Questions autres pouvant être posées : quels ont été les critères de choix des organismes certificateurs ? Quelle est la durée de l’engagement ? (Si, comme on le croit, la durée est de 3 ans, que prévoit le Ministère après cette échéance ? Quel est le coût pour l’Education nationale ? »

Soit, il faut s’offusquer de la décision de financer les certifications « pour une nombre restreint d’élèves ». Il y a plus grave. Ce qui devrait inquiéter, c’est plutôt la fonction d’évaluation que l’on est en train de retirer aux enseignants qui deviennent, après formation (payante sans doute), des agents des certifications privées. Plus grave encore, ils vont ainsi rapidement confondre évaluation certificative et évaluation formative. Or, justement, le Cadre européen a le grand mérite de permettre enfin la mise en place d’une véritable évaluation formative, centrée sur les progrès de l’élève. La dérive certificative va se renforcer avec l’objectif de résultats de la LOLF (combien d’élève en fin de primaire ont atteint A1, et quel pourcentage a atteint A2 en collège, ainsi de suite). L’enjeu pédagogique se situe à ce niveau. Les outils du CECR doivent être pris en charge par les enseignants pédagogues. Ils ne sont pas la propriété des organismes certificateurs privés. Le SNES malheureusement reste braqué sur la question du contrôle continu, pourtant l’évaluation en cours de formation est tout aussi juste, sinon plus, que l’examen sommatif. Mais c’est un autre débat. De même, l’attaque conte l’approche actionnelle, qui relèverait de l’utilitarisme, montre aussi une vision étriquée et dichotomique de la formation en langue, opposant une visée pragmatique et une visée culturelle. Mais, là aussi c’est un autre débat. Le coeur du débat doit être bien clair, l’évolution actuelle doit aller vers la mise en place d’une véritable évaluation formative. La visée certificative est en train de pervertir cette bien timide évolution, si longtemps attendue.

Posted in blog | Tagué: , , , | 2 Comments »

La révolte du pronétariat. Joël de Rosnay.

Posted by springclo sur 18 août 2006

La Révolte du pronétariat, un titre qui éveille la curiosité. Il y a du net et du prolétariat. Le retour de Marx sur le net ? Tout est en ligne, pour les masses populaires, comme il se doit. Le courant de la publication « ouverte » n’est pas une nouveauté (OAI, …). Alsic, revue à laquelle je participe, s’inscrit également dans ce modèle, comme mon ami Joseph Rézeau qui a mis sa thèse en ligne. On trouve le fichier pdf naturellement. par contre, de Rosnay ouvre la voie/voix au livre parlé. Le logiciel utilisé ne semble pas gratuit. Le principe est celui de la lecture automatique qui évite d’enregistrer une voix … Je reviendrai sur le livre dans un prochain article.

powered by performancing firefox

Posted in blog, Communauté, learning community | Leave a Comment »